Que représente la dépénalisation du cannabis pour les français?

Introduction en matière:

Pour pouvoir élucider cette question il faut tout d’abord savoir différencier les deux termes:

-Dépénalisation

-Légalisation

Prenons le cas du Portugal pour parler de la dépénalisation du cannabis, en 2001 celui-ci dépénalise l’usage de cannabis cependant la consommation dans des lieux publics restent une infraction, tout comme sa vente(en dehors des établissement spécialisés) ou son trafic.

Pour donner une idée plus concrète « dépénaliser » signifie: la suppression de toute peine pénale ou du moins à baisser le niveau de l’infraction pour le consommateur.

En France les peines sont lourdes:

-des contrôles aléatoires ou sur la base de soupçons ;
-un test obligatoire en cas d’accident corporel/mortel ;
-2 ans de prison et 4 500 € d’amende ;
-3 ans et 9 000 € en cas de cumul avec l’alcool.

Vif du dossier:

Quelles sont donc les arguments des deux camps?

Les principaux arguments du débats avancés par les pro-dépénalisation sont:

-La garantie d’une consommation maîtrisée par l’état

-Une baisse du trafic et de la criminalité liée au cannabis

-Et donc plus de temps pour les policiers afin de se concentrer sur les véritables problèmes

-Une ressource financière supplémentaire

Les personnes souhaitant la dépénalisation du cannabis avancent également un avertissement à l’encontre de la politique répressive contre le trafic de drogues qu’ils jugent inefficace.

En effet selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies, il y aurait aujourd’hui 3,8 millions de consommateurs de cannabis en France (ayant consommé au moins une fois dans l’année) dont 1,2 million de consommateurs réguliers (10 consommations dans le mois). 13,4 millions de personnes ont en outre déclaré avoir consommé au moins une fois du cannabis au cours de leur vie. Depuis le début des années 1990, toujours selon l’OFDT, l’expérimentation de cannabis a connu une hausse assez nette pour atteindre 24 % de la population en 2000 puis 29 % en 2005 et 33 % en 2011 parmi les 18-64 ans. (via
l’internaute)   
La dépénalisation du cannabis permettrait également d’économiser jusqu’à 500 millions d’euros ( en Australie, il est estimé par certains auteurs que le commerce du cannabis est d’une taille comparable à celui de l’industrie de l’or, deux fois celle de l’industrie du vin, et équivalente aux trois quarts de l’industrie nationale de la bière.) et possiblement instaurer une taxe très rémunératrice sur la vente. De plus les conséquences de la dépenalisation   du cannabis détruirait petit à petit les industries mafieuses, mais permettrait aussi de pouvoir surveiller de plus près la qualité de la drogue vendue, ce qui aurait sûrement un impact sur la santé.

l’Académie nationale de médecine n’est pas de leurs avis celle-ci a redit son opposition à toute dépénalisation, les effets du cannabis étant « plus importants que l’on pensait il y a dix ans et en 1968 ». La concentration de plus en plus forte en substances actives (THC) dans le cannabis et les formes de consommations de plus en plus dures (pipes à eau notamment), pourraient, à terme, provoquer un ravage sanitaire selon la majorité des scientifiques.

Les anti-dépénalisation craignent que la dépénalisation du cannabis rime avec « inviter » les jeunes à consommer, puisque les lieux de consommations leurs sont plus proches.

        Le risque serait ainsi de          banaliser l’usage de drogues.

Ce à quoi répond Giovanni Marsicano, chercheur à l’Inserm de Bordeaux, selon lui le cannabis n’est « pas nécessairement plus dangereux que l’alcool ou le tabac » il estime également que le cannabis aurait des effets thérapeutiques incontestables sur des maladies grave, le cannabis atténuerait les effets de la chimiothérapie (via l’internaute) hélas Beaucoup de médecins ne connaissent pas encore suffisamment l’effet thérapeutique du cannabis et de nombreux assureurs en soins de santé ne remboursent pas (encore) le cannabis médicinal.

Pour beaucoup a loi actuelle est inadaptée puisqu’elle punit un dommage accompli sur sa propre personne. « Si l’on pousse à l’extrême ce raisonnement, « c’est un peu comme si l’on mettait en prison les personnes qui tentent de se suicider », rapportent des partisans d’un débat sur la question…

                     L’exemple:
       

Prenons le cas des Pays-Bas qui ont été le premier pays a légaliser le cannabis, il est donc celui avec la plus grande expérience dans le domaine. Toutefois même si les Pays-Bas ont une image de paradis pour les consommateurs de cannabis, il ne faut pas se méprendre, derrière cette politique de tolérance se cache quelques règles très restrictives:

-vente de 5 grammes maximum par personne
stock ne dépassant pas 500 grammes ;
un coffee shop ne doit pas susciter de nuisances ;
interdiction de vendre des drogues dures ;
pas de vente de drogues douces aux mineurs ;
les coffee shops ne sont pas autorisés à faire de la publicité pour des drogues douces ;
les coffee shops ne doivent pas se trouver dans un rayon de 250 mètres d’une école.
Suite à ces mesures restrictives 600 coffee shops sur les 1500 ont fermé.

Dans ce pays où la dépénalisation a eu lieu en 1976, la consommation de cannabis a dans un premier temps augmenté (de 8,5 % à 11,5 % entre 1984 et 1992) pour se stabiliser par la suite à un niveau tout à fait comparable -voir inférieur- à ceux atteints par les autres pays européens.

Pour conclure les deux partis (pour et contre) ont tous deux des arguments valables de vouloir dépénaliser ou non l’usage du cannabis, que se soient pour des raisons de santé, économiques, ou même social.Dans une interview donné au journal Atlantico le Docteur Dan Véléa, psychiatre addictologue à Paris explique:

« Il y aura toujours des gens raisonnables. Mais que fera-t-on des autres ? »

Et en Europe, où en sont les pays?

image

Sources:

http://www.linternaute.com/actualite/societe-france/cannabis-arguments-pour-et-contre-la-depenalisation-1012.shtml

http://www.stop-cannabis.ch/legislation/la-legalisation

http://sensiseeds.com/fr/blog/le-statut-legal-du-cannabis-aux-pays-bas-vue-densemble/

http://m.euronews.com/fr/241956/

http://www.atlantico.fr/decryptage/cannabis-interdiction-ou-legalisation-bilan-compare-dan-vele-976023.html

http://hyperdebat.net/cannabis-pays-bas-coffee-shops.html

http://mobile.francetvinfo.fr/decouverte/trois-idees-recues-sur-la-depenalisation-du-cannabis_155465

http://www.senat.fr/lc/lc99/lc99_mono.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s