Immigration: Et si Marine Lepen gagnait? 2/3

Comme je vous l’avais promis, voici la seconde partie du dossier. Que se passerait il si Marine Lepen gagnait les présidentielles en 2017 au niveau de l’immigration? Dans la première partie nous avions vu un programme assez irréaliste, quand est il de la deuxième partie?

            Concrètement:
Renégociation de la Convention européenne des droits de l’homme, et notamment de son article 8 qui est utilisé par les associations de promotion de l’immigration pour accroître l’immigration vers la France.

Suppression du droit du sol et réforme en profondeur du code de la nationalité française afin que l’acquisition de la nationalité ne soit plus une simple formalité administrative : être français est un honneur. La naturalisation se mérite et doit être soumise à des conditions strictes de présence paisible et prolongée sur le territoire, en situation légale, de maitrise de la langue française et de preuve d’assimilation. Plus généralement la double nationalité ne sera plus autorisée en dehors des cas de double nationalité avec un autre pays de l’Union européenne ; les personnes concernées seront amenées à choisir entre les deux nationalités.

Lutte contre l’immigration clandestine, qui doit être ramenée à zéro. Expulsion systématique de toute personne qui entre ou se maintient illégalement sur le territoire national. Suppression des pompes aspirantes de l’immigration clandestine, telle que l’Aide Médicale d’Etat, réservée aux migrants clandestins.

Suppression, dans le droit français, de la possibilité de régulariser des clandestins.

Les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins seront interdites.

Conséquences:

1) En 2010, l’immigration pour motif familial représente 45 % des 194 000 entrées sur le territoire national. Soit environ 87 300 entrés recensées! Le programme du Front National souhaite renégocier l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme, comment, ça il ne le dise pas… La cause de cette renégociation? L’utilisation de cet article par des associations qui feraient la promotion de l’immigration. Encore une fois un manque de précision quand aux associations visées et au but de cette renégociation qui reste sombre…

image

Via
2) Il y’a environ 200 000 immigrés qui sont rentrés en France entre 2004 et 2012. Supprimer le droit du sol reviendrait donc à ne pas accorder la nationalité à leurs enfants nés sur le sol français.

image

Marine Lepen souhaite « que l’acquisition de la nationalité ne soit plus une simple formalité administrative » en mettant en place divers critères: « une présence paisible et prolongée sur le territoire, une situation légale, une certaine maitrise de la langue française et de preuve d’assimilation. » C’est chose faîte puisque selon le site du gouvernement chargé de l’immigration « Ces conditions sont notamment la résidence en France de manière habituelle et continue avec sa famille (conjoint, enfants mineurs…) depuis 5 ans, la preuve que la personne est de bonne vie et mœurs (c’est-à-dire ne pas avoir subi certaines condamnations), l’assimilation à la société française par une connaissance suffisante de la langue, de l’histoire, de la culture et de la société française, des droits et devoirs conférés par la nationalité française, ainsi que par l’adhésion aux principes et valeurs essentiels de la République française. »
Ou encore « Outre ces conditions de recevabilité, les demandes de naturalisation sont examinées au regard de critères tels que la stabilité de l’installation en France, le degré d’autonomie et le comportement du postulant. »

Et enfin la présidente du Front National propose la suppression de la double nationalité en dehors de celle Européenne. La double nationalité représente environ 5% de la population de France metropolitaine soit approximativement 3 300 000 personnes. Je n’ai pas réussi a trouver les chiffres de la double nationalité européenne il est cependant évident que beaucoup de français ayant une double nationalité (hors Europe) se verrait contraint de choisir entre leurs deux nationalités si Marine Lepen se fait élire à la tête de la France en 2017.

3) Marine Lepen souhaite arriver à une immigration clandestine égale à 0%… Comment ce n’est pas dit…
Ensuite pour arriver à ce chiffre il faudrait fermer nos frontières avec les autres pays et notamment ceux de l’Union Européenne, ce qui est exceptionnel et rarissime car contraire aux accords de Schengen.

image

4)Tout d’abord il est bon de connaître les différentes facettes d’une régularisation. Je vous conseille l’article du Figaro qui explique les nouveaux critères de régularisation d’un sans-papier en France: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/28/01016-20121128ARTFIG00494-sans-papiers-les-nouveaux-criteres-de-regularisation

image

L’Union Européenne a recensé l’arrivée 68 589 immigrés clandestins en 2014. Il y’aurait environ 30.000 demandes de régularisations par an selon Manuel Valls, autant de demandes que Marine Lepen voudrait ne plus accorder…

5) Il est écrit dans le programme du Front National: « Les manifestations de clandestins ou de soutien aux clandestins seront interdites. »
Non, vous ne rêvez pas, c’est bien ce qui est écrit sur le site officiel du Front National à propos de l’immigration! Résumons cette proposition, les clandestins n’ont pas le droit de manifester dans la rue, de plus toutes manifestations de soutiens sont interdites! Oui, cette proposition de la candidate du Front National se rapproche beaucoup d’une dictature ou d’un régime autoritariste!

Conclusion:
Dans les 10 propositions que nous avons étudiés, la plupart manquent de précisions ou sont irréalistes…

La semaine prochaine: la suite de « Immigration: Et si Marine Lepen gagnait? »

N’hésitez pas à partager cet article, et si l’envie vous en dit laissez un commentaire.
Article précédent: https://renouveauinternational.wordpress.com/2015/10/14/immigration-et-si-marine-lepen-gagnait/
Contact: lerenouveaueuropeen@gmail.com
         

Immigration: Et si Marine Lepen gagnait? 1/3

Imaginons que Marine Lepen après un premier tour à environ 30% des votes exprimés, fasse un second tour défiant tous les sondages. Permettant ainsi une victoire de la candidate du Front National.

               Concrètement:

Le programme du Front National: Immigration

1-Réduction en 5 ans de l’immigration légale de 200 000 entrées par an à 10 000 entrées par an (division par 20) privilégiant les talents qui permettront le rayonnement de notre pays et l’innovation

2-Suppression du regroupement familial.

3-Réduction drastique du nombre de demandeurs d’asile admis à rester en France, par des réformes parlementaires

4-Remise en cause des accords de Schengen sur la libre circulation des personnes

5-Réduire la durée maximale de la carte de séjour de 10 ans actuellement à 3 ans renouvelable avec un strict contrôle des conditions d’obtention.

         Conséquences:

1-En 2006 le journal « Le Monde » sortait un interview du député Thierry Mariani tourné sur  l’immigration, l’un des sujets clés du futur président Nicolas Sarkozy.

Léto : Choisir ses immigrés, n’est-ce pas affaiblir les pays en voie de développement en les vidant de leurs élites ?

Thierry Mariani : Aujourd’hui, la plupart des diplômés de l’enseignement supérieur des pays d’Afrique sont aux Etats-Unis ou au Canada. L’idée de ce projet de loi est de leur permettre d’acquérir une première expérience en France pendant une durée limitée pour qu’après justement ils puissent retourner dans leur pays d’origine.

Ce à quoi répond le président sénégalais de l’époque « Je ne forme pas des hommes pour qu’ils viennent développer la France ».

2-Les statistiques collectées par l’Assemblée nationale, montrent que en 2012 193.655 personnes sont venues s’installer légalement en France, à divers titres, dont 86.777 pour rejoindre leur famille.

Retirer le regroupement familial serait compliqué, et rien ne dit que cette immigration aujourd’hui légale, se transforme en immigration clandestine? Le résultat sera donc potentiellement le même…

3) Plus de six Français sur dix (62%) sont ainsi favorables à l’instauration de quotas  pour les demandeurs d’asile, selon un sondage BVA pour Orange et iTÉLÉ paru le dimanche 16 Mai 2014. Contre seulement 36% des Français en Juillet 2015.

Les sympathisants de droite sont beaucoup plus partagés (48% favorables, contre 51%) et ceux qui se disent proches du Front national y sont majoritairement opposés (39% seulement de favorables, contre 58%) ». Via

Donc une réduction du nombre de demandeurs d’asile va passer par des créations de quotas (désaccord entre le programme du Front National et ses adhérents) mais également par des réformes parlementaires, tout en sachant que l’opinion publique est instable. Pour clôturer la question, aujourd’hui 53% des Français souhaiteraient privilégier le travail de codéveloppement avec les pays concernés. via

4) Le programme du Front National comprend la modification des accords de Schengen et notamment le contrôle des frontières.  L’Accord de Schengen veut que « Un État ne peut rétablir les contrôles de ses frontières qu’en cas d’atteinte à l’ordre public ou à la sécurité nationale (pour 6 mois maximum ou deux ans en cas de circonstances exceptionnelles) »

Le Front National souhaite retirer la libre circulation, cette proposition devra d’abord passer par les différents rouages administratifs de L’Union Européenne avant de pouvoir être modifié…

5) En partant du principe que cette modification de la carte de séjour soit acceptée, cela accentue le problème de saturation que rencontre l’administration.

Bref, le programme du Front National sur l’immigration est assez surréaliste et déconnecté des réalités mais correspond à merveille aux attentes de la majorité des français sur ce plan…

La semaine prochaine, suite du programme du Front National sur l’immigration. N’hésitez pas a laissez un commentaire et a partagez cet article. Bonne journée.

Billet d’humeur: L’euthanasie

Selon un sondage du « Parisien » publié en décembre 2014, 90% des Français sont favorables à l’euthanasie pour les personnes en état végétatif.

Aujourd’hui je tenais à vous parler d’un sujet qui me tient particulièrement à coeur, et se trouve actuellement en plein coeur d’un débat.

Retour sur l’affaire Jean Mercier:

Cet homme âgé de 87 ans, jugé pour avoir aidé sa femme gravement malade à mourir. En novembre 2011, il a apporté un verre dans lequel était mélangé un demi flacon de morphine et du jus de pamplemousse ainsi que 28 somnifères à son épouse Josiane âgée de 83 ans qui souffrait d’une profonde dépression, de douleurs au poignet et d’arthrose.

« Je me suis assis à côté d’elle, on a parlé. Elle s’est endormie »

Mardi 21 Septembre, il était jugé devant le tribunal correctionnel de Saint Etienne (Loire) pour « non assistance à personne en danger ». C’est donc sur ces accusations que le procureur a requis contre Jean Mercier une peine de moins de 3 ans de prison avec sursis.

L’accusé se dit aujourd’hui serein, « je me fiche éperdument de ce qu’il peut m’arriver » et Jean Mercier en a profité pour faire ressortir de cette affaire un débat fréquemment abordé, rarement résolu de façon adéquate. Oui vous l’aurez compris je veux parler de l’euthanasie!
   
        Loi Leonetti-Claeys 2005

La loi Leonetti du nom du député Jean Leonetti qui l’a proposé au vote du Parlement est une loi relative aux droits des malades. D’ailleurs c’est la seule loi de la Vème République à être voté à l’unanimité des votes exprimés (548 pour et 0 contre sur 551 députés présents)

Cette loi est censée aider à la fin de vie en luttant contre l’acharnement thérapeutique. Mais aussi pour accélérer la fin de vie toutefois sans provoquer le décès juste en rendant la vie plus agréable grâce à des sédatifs qui mène aux frontières de l’euthanasie…

« La loi Leonetti était empreinte d’humanité sur un sujet terrible, mais à l’expérience, on s’est rendu compte qu’il fallait la renforcer et la compléter. »
Alain Duhamel

10 ans après sa promulgation, la loi Leonetti semble inadaptée, comme le souligne Alain Duhamel mais également une journaliste du Monde.

                Les raisons?

En 2012, cette journaliste du célèbre journal « Le Monde » publie un article après avoir assisté à une projection du film d’Anne Georget. Dans ce reportage on découvre l’histoire de Michel, un homme atteint d’un « locked-in syndrom », après un accident vasculaire cérébrale massif. Conscient de son état, Michel est cependant entièrement paralysé.

Anne Georget montre un homme désireux d’en finir avec la vie, il demande donc l’application de la loi Leonetti. L’équipe en charge de Michel refuse d’appliquer la loi car c’est contraire selon eux à leur éthique et à leur culture…

Dans cette article la journaliste du Mondes explique les raisons d’une si mauvaise application de la loi Leonetti.

Selon elle, c’est la culture des soignants qui doit changer, pas la loi. Elle préconise une tenue régulière et obligatoire de forums sur le thème de la fin de vie afin d’informer les équipes médicales de la loi en vigueur.

image

En dessous de cet article, une femme, faisant probablement partie du corps médical explique par d’autres raisons la mauvaise application de cette loi.

À cet article « choquant » et par la même occasion révélateur de la mauvaise application de cette loi 5 personnes laissent un commentaire. L’un d’entre eux a retenu mon attention (voir photo)

Dans ce commentaire cette lectrice explique autrement l’incapacité du personnel a appliquer cette loi. Selon elle le personnel manque considérablement de moyen, mais également le plan moral de l’équipe de soignants qui seraient mis en cause dans l’inefficacité de cette loi.

Mais alors que faisons nous pour y remédier?

Mardi 17 mars, environ 10 ans après le vote de la première loi Leonetti-Claeys, ces deux députés reviennent avec une nouvelle réforme sur la fin de vie.

Cette loi prévoit. »Un droit à une sédation profonde et continue jusqu’au décès pour les malades en phase terminale », mais aussi en contraste avec leur précédente réforme: la décision du patient majeur et conscient ne peut être contredite par le médecin « sauf en cas d’urgence vitale pendant le temps nécessaire à une évaluation complète de la situation ».

« Dormir avant de mourir pour ne pas souffrir » Jean Leonetti

Certains députés regrette une loi encore trop loin de leurs attentes et souhaiteraient une loi plus souple, permettant notamment le suicide assisté (extrême gauche- EELV)  

D’autres la trouve trop proche de l’euthanasie, et préférerait que l’action des soins palliatifs soit mise en avant (« Soulager mais pas tuer » – « L’entente parlementaire pour la Famille »)

Et enfin contre toutes attentes certains sont satisfaits par cette réforme.
Plus d’informations ➡ via et ➡ via  

Le texte a été adopté par L’assemblée Nationale avec 436 voix pour, 34 contre et 83 abstentions, pour être finalement rejetée par le Sénat (196 votes contre (la gauche, une partie des sénateurs de droite ou du centre) et 87 votes pour (dont 85 Les Républicains/LR et 2 centristes).

         
     Politique, religion et culture:

Reprenons le contexte de l’article du Monde, Michel est un homme atteint du « locked-in syndrom », après un accident vasculaire cérébrale massif. Conscient de son état, Michel est cependant entièrement paralysé. Dans ce reportage Anne Georget souligne un point intéressant:

« la fonction du médecin n’est pas seulement de maintenir en vie, mais de soulager son patient. »

La culture du médecin et des citoyens en général veut que la médecine soit affilié au mot soigner…

Les religions jouent également un rôle plus ou moins important, car elles sont majoritairement défavorables à l’euthanasie. La plupart de leurs croyances sont tirés de livres qui remontent à une période terriblement éloignée de nous au niveau de la culture. Par exemple l’Islam, la religion Catholique et la religion Juive (et d’autres encore certainement) considère que seul Dieu peut donner la mort. L’empreinte religieuse a encore, selon moi trop d’emprise sur la culture et la morale ce qui bloque  considérablement les avancés législatives!

En 2012, le candidat Hollande avait établi une liste de 60 promesses, la 21ème celle sur l’euthanasie n’a cependant pas été encore réussit. Lors du débat sur la nouvelle loi Leonetti-Claeys à L’Assemblée Nationale le Gouvernement et le président de la République avaient apporté leurs soutiens au projet de loi toutefois jugé frileux par ses confrères socialistes et EELV. À l’inverse lors du vote de la loi Leonetti-Claeys au Sénat, le silence radio était maître.

Pourquoi?

Par peur de reproduire ce débat intarissable sur le mariage homosexuel, ou par peur de l’opinion publique qui lui est déjà peu favorable?

Pourtant 8 français sur 10 sont favorables à l’euthanasie!

                 conclusion:

Je pense avoir fait le tour des mystères qui entourent l’euthanasie. Pour en revenir à l’affaire Jean Mercier, je trouve attristant et honteux d’envoyer un homme au tribunal pour avoir aidé sa femme à mourir car ses souffrances devenaient insupportables!

Dans une société où la moyenne de vie augmente considérablement mais où la mentalité ne change pas, par la même occasion à cause d’une morale trop présente. Et où des politiques n’osent pas s’engager plus ouvertement sur des sujets qui le méritent pourtant,il devient impossible qu’une loi comme celle des députés Jean Leonetti et Alain Cleays ou celle de la député EELV Véronique Massonneau passent à moins bien sûr que l’on lui retire son sens…

Il est également dommage que des forums sur le thème de la fin de vie ne soit pas mis en place dans les hôpitaux, cela aurait permit beaucoup moins de cas comme celui Michel!

Une pensée à toutes les personnes dont la vie est devenue insupportable, obligées de partir en Suisse pour mettre fin à leurs tortures quotidiennes…

Merci d’avoir lu cet article n’hésitez pas à le partager, et si l’envie vous en dit laissez un commentaire!

 

Charges patronales et sociales: étouffent-elles nos entreprises? 2/2

Comme je vous l’avais promis la semaine dernière, voici l’aboutissement des comparaisons des cotisations sociales et patronales en Allemagne versus en France! Bonne lecture:

Charges patronales et sociales: En Allemagne:

Charges patronales:

image

Tableau des charges sociales et salariales détaillés

(1) L’obligation d’affiliation à l’assurance maladie légale ne s’applique pas au salarié dont la rémunération annuelle dépasse 54 900 € (49 500 € pour les membres d’une assurance privée au 31 décembre 2002). Depuis le 31 décembre 2010, il suffit que la rémunération de travail ait dépassé une fois le plafond annuel d’assujettissement pour que l’obligation d’affiliation au régime légal se termine. Ces personnes doivent obligatoirement contracter une assurance maladie auprès d’un assureur privé si elles n’optent pas pour une assurance volontaire dans le régime d’assurance maladie légale.

(2) Les salariés ayant des rémunérations mensuelles comprises entre 450,01 € et 850 €, bénéficient d’un allègement des cotisations sociales (proportionnel au salaire). La cotisation patronale reste inchangée.

(3) – Une cotisation supplémentaire à l’assurance dépendance de 0,25 % est versée par les assurés sans enfant, âgés de 23 ans ou plus.
– Dans le land du Saxe, les salariés cotisent au taux de 1,675 % et les employeurs au taux de 0,675 %. Via

Charges sociales: du salarié

La retraite publique, à hauteur de 9,45% du salaire brut (2013-2014)

L’assurance chômage, à hauteur de 3% du salaire brut (2013-2014)

L’assurance santé publique, pour 8,2% du salaire brut (2013-2014)

L’assurance-dépendance publique, pour 1,025% du salaire brut (2013). Un supplément de 0,25% est ajouté aux personnes sans enfant. Via.  

Tout employé paye donc 21,675% de cotisations sociales, sur la part de ses revenus inférieurs à 48.600€/an.

         Venons en aux chiffres!

Du côté de son employeur

L’employeur de ce salarié, ce verra contraint a payer 19,325% du salaire brut de son employé.

Soit un total de charges patronales de:

1457,52 x 19,325 ÷ 100 = 281.6€

Cet employeur devra donc mettre la main à la poche et débourser 281,6€ pour payer les charges salariales.

Du côté du salarié:
Donc, reprenons l’exemple de notre salarié touchant 1175,92€ de salaire brut, celui-ci devra payer:

1175.92 x 21,675 ÷ 100 = 254.8€
1175,92 – 254,8 = 921.04€

Il paiera donc 254,8€ de charges sociales! Soit 21,675€% de son salaire brut! Il ne lui restera plus que 921.04 €

             Conclusion:
Côté français:
      
image

Côté allemand:
image

On peut remarquer assez facilement une large différence des charges patronales en Allemagne et en France (19,325% contre 30%). Les charges sociales entre l’employé français et l’employé allemand ne diverge que de très peu. C’est sans compter évidemment l’impôt sur le revenu nettement superieur en Allemagne par rapport à son homologue français!

Pour résumer le tout, l’Allemagne présente bien des avantages pour les entreprises, mais pour le salarié c’est l’effet inverse.
En France par contre la législation fiscale est assez clémente pour le salarié, mais ne permet pas beaucoup d’épanouissement pour les entreprises françaises!

        Attention cependant:

Il ne faut pas prendre cet article à la lettre, je n’ai pas pris en compte l’impôt sur le revenu et autres charges. Il est presque impossible de faire une comparaison correcte entre les salaires français et allemands, car ces impôts divergent énormément (taxe religieuse, statut cadre ou non cadre, situation familiale, lieu de la résidence fiscale, ect…) Je vous invite a consulter mon article sur l’impôt sur le revenu pour plus d’informations! https://renouveauinternational.wordpress.com/2015/08/07/le-contribuable-francais-croule-il-sous-limpot-pour-le-revenu/

Sources:
http://www.cleiss.fr/docs/cotisations/allemagne.html

http://lentreprise.lexpress.fr/gestion-fiscalite/impots-taxes/cotisations-sociales-une-comparaison-france-allemagne_1522260.html

http://www.connexion-emploi.com/fr/a/combien-coute-un-salarie-travaillant-en-allemagne-quelles-sont-les-charges-sociales-pour-lemployeur

http://www.expatriation-allemagne.com/fiches-pratiques2/30-comprendre-sa-fiche-de-paie

http://www.svp.com/article/expatriation-en-allemagne-quelles-sont-les-charges-sociales-patronale-et-salariale-100004193

http://www.tresor.economie.gouv.fr/1775_comparaison-des-charges-sur-les-salaires-entre-la-france-et-lallemagne

Charges patronales et sociales: étouffent-elles nos entreprises?

Il y’a quelques mois je vous avais parlé de l’impôt sur le revenu, il était donc grand temps que je vous parle des charges patronales en France et en Allemagne!

Souvent pointées du doigt, les cotisations sociales et patronales sont montrées comme responsables de toutes les difficultés des entreprises a embaucher!

                Est-ce vrai?

Ses cotisations sociales et patronales sont divisées en plusieurs parties de diverses cotisations:
Les charges patronales et sociales:

La cotisation sociale d’assurance maladie qui s’élève à 13,1% (prélevée à partir du salaire brut)

-Les cotisations d’allocations calculées à partir du salaire totale, sujette à un taux de 5,25%

La cotisation d’assurance vieillesse s’élevant à un taux de 10,2%, attention cependant ce pourcentage est divisé en deux parties distinctes:

-une première tranche de cotisations d’environ 1,75%

-Et une autre de 8,45% qui sert à couvrir les prestations de retraite.

L’aide au logement: 0,10%

-Et enfin les cotisations d’accidents du travail, qui sont variables en fonction de l’activité de l’entreprise et de son effectif.

La somme de ces pourcentages forment les charges patronales et sociales, qui s’élèvent a un taux d’environ 30%

Pour un directeur, employer un salarié dont le salaire équivaut au Smic (1457,52€) revient a payer….. de charges sociales et patronales

          1457,52 x 30% = 437.2€

Donc cet employeur devra payer 437,2€  de charges sociales et patronales.

Charges sociales:

Celles-ci s’élèvent en moyenne à environ 22% et c’est donc ce taux que nous prendrons pour calculer le salaire d’un employé payé au Smic.

Donc pour une personne touchant le smic (Salaire Minimum Interprofessionnel de croissance) (1020.32euros brut sur la base de 35 heures par semaine) son salaire est déduit de 22% de charges sociales mais aussi de l’impôt sur le revenu ainsi que des charges patronales!

Donc 1020.32x 22% = 224.46
          1020.32 – 224,4 = 795.92 €

Montant déduit sur le salaire brut, sans compter l’impôt sur le revenu. (voir article: https://renouveauinternational.wordpress.com/2015/08/07/le-contribuable-francais-croule-il-sous-limpot-pour-le-revenu/)

À suivre la semaine prochaine:

Ci dessous, la comparaison entre le taux des cotisations sociales et patronales en France et en Allemagne par rapport a un salaire brut d’un employé d’environ 45 000€.

image

Les diverses charges patronales et sociales en France par rapport à l’Allemagne touchant les contribuables mais aussi les entreprises. Via

On voit donc d’ores et déjà une nette différence entres les cotisations payées par les entreprises des deux pays, mais aussi entre les taxations payées par les salariés de ces deux même pays sur un salaire brut égal!

La semaine prochaine je comparerais les différences de cotisations au quelles sont soumises les entreprises ainsi que leurs salariés.

N’hésitez pas a laissez un commentaire, a partagez à vos amis. Merci!

Pour plus d’informations je vous invite a consulter mes autres articles ainsi que mes diverses sources.

Sources:

http://www.connexion-emploi.com/fr/a/combien-coute-un-salarie-travaillant-en-allemagne-quelles-sont-les-charges-sociales-pour-lemployeur

http://www.journaldunet.com/management/remuneration/smic-mensuel-et-smic-horaire.shtml

http://www.expert-comptable-tpe.fr/posts/view/charges-sociales-montant-salaire#Le+montant+des+charges+salariales+repr%26eacute%3Bsente+22%25+du+salaire+brut+%28ou+28%25+du+salaire+net%29

http://www.journaldunet.com/management/pratique/vie-de-l-entreprise/16109/charges-patronales-en-2015-les-taux-les-assiettes.html

http://www.juritravail.com/chiffres-et-indices/taux-cotisations-salariales-securite-sociale-cadres-non-cadres.html

http://www.lefigaro.fr/impots/2013/11/20/05003-20131120ARTFIG00341-la-france-championne-d-europe-des-charges-sociales-pesant-sur-les-entreprises.php

Le gaspillage alimentaire, mythe ou réalité?

Si l’on récupérait, 1/4 de la nourriture perdue ou gaspillée à l’échelle mondiale, on pourrait résorber la sous alimentation, de façon plus concrète, et nourrir les 842 millions de personnes sous alimentées dans le monde!

Le gaspillage alimentaire, sujet souvent abordé, rarement résolu, mérite de s’y intéresser, car il concerne chacun d’entre nous directement!

1,3 millards de tonnes de denrées alimentaires seraient perdues ou gaspillées selon la FAO (l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Le gaspillage alimentaire ne pose pas seulement un problème de gâchis pour les populations sous-alimentées, ils ne faut pas oublier que ces produits avec la vocation d’être jetés, ont nécessité des parcelles de terre, de l’entretien (avec de l’électricité, du gaz, du pétrole) , mais aussi de l’eau pour irriguer!

700 milliards de dollars, c’est le coup environnemental total du gaspillage alimentaire annuel mondial (gaz à effet de serre, eau issue de l’irrigation, qui a conduit à l’érosion des terres et a une déforestation

Le particulier n’est pas le seul responsable de ce gâchis considérable, chez les pays en voie de développement, les chaînes d’approvisionnement sont aussi misent en cause. Les infrastructures de transports locales et celle de stockages inadéquates à ce type de produits détérioreraient la qualité des aliments obligeant les magasins a jeter ces produits!

250 km cube d’eau sont utilisés chaque année pour produire des denrées alimentaires qui sont vouées a être perdues ou gaspillées.

Dans les pays développés, le problème vient plutôt des chaînes de production et des magasins. Soumis à des règles très strictes (sur notamment l’hygiène et la qualité) ceux-ci se voient contraint de jeter une multitude de produits tout a fait consommables!

          Qui gaspillent le plus?

Les ménages seraient les principaux gaspilleurs avec 42%, vient ensuite l’industrie agro-alimentaire ( 39%), puis le secteur de la restauration (14%), et enfin les détaillants (5%)

        Que gaspille-on le plus?

image

source : ADEME, © A.Bouissou, L.Mignaux/METL-MEDDE, C.Weiss/ADEME

               Et en Europe alors?

Une étude de la Commission Européenne a classer les pays par quantités de nourritures perdues ou gaspillées:

Allemagne: 10,4 millions de tonnes de produits alimentaires gaspillés

Angleterre: 14,4 millions de tonnes de nourritures perdues

France: 9 000 000 millions de tonnes de denrées alimentaires jetées

Il est compliqué de se faire une image de la situation de ces trois pays, il vaut mieux prendre le pourcentage de gaspillage alimentaires par habitants chaque année.

Allemagne: 80Kg

Angleterre: environ 100Kg

France 89Kg

En comparaison, le consommateur d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud ainsi que celui d’Asie du Sud-Est gaspille en moyenne par an entre 6Kg et 11Kg!

En moyenne 179 kg de denrées alimentaires seraient gaspillés par chaque ressortissant de l’UE selon la Commission Européenne.

               Point d’actualité:

                 Quel législation pour lutter contre ce fléau?

Le député (PS) de la Mayenne et ancien ministre délégué à l’Agro-alimentaire Guillaume Garot vient de faire voter à L’Assemblée Nationale trois amendements. La mesure phare du projet consiste à interdire aux grandes et moyennes surfaces de détruire les denrées alimentaires encore consommables et invendues. Au lieu de cela celle-ci vont devoir les donner à une association caritative avec laquelle la grande surface aura signé une convention.

En Allemagne l’association Lebensmitterlretter (« les saveurs de la nature en français »), a mis en place une série de réfrigérateurs disséminés dans les rues, chez des commerçants contenant des produits alimentaires non-mangés. Ceux-ci sont mis à libre disposition, 24h sur 24h!

Voilà c’est déjà la fin de ce dossier, merci de l’avoir suivi, n’hésitez pas à partager et a laissez un commentaire juste en dessous!

                          Sources:

http://wikiagri.fr/articles/les-20-chiffres-a-retenir-sur-le-gaspillage-alimentaire/1276

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2013/01/10/presque-la-moitie-de-la-nourriture-mondiale-est-gaspillee/

http://www.fao.org/news/story/fr/item/74312/icode/

http://www.mtaterre.fr/dossier-mois/archives/chap/1299/Pourquoi-gaspille-t-on-la-nourriture

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Gaspillage_alimentaire

http://www.liberation.fr/societe/2015/05/22/la-loi-sur-le gaspillage-alimentaire-une-fausse-bonne-idee_1314660

http://www.consoglobe.com/frigos-contre-gaspillage-cg

Ainsi que d’autres sources qui m’ont plus ou moins orienté sur diverses voies

Allemagne: Pourquoi l’immigration est un atout majeur pour Angela Merkel?

6 milliards d’euros devraient être donner dans le but d’aider à l’accueil des étrangers

Tout d’abord la situation de l’Allemagne est en beaucoup de points différentes à la notre, notamment au niveau du taux de natalité, du chômage ou encore à l’opinion de ses habitants sur la question.

« L’aide accordée à l’accueil des demandeurs d’asile représente 60% des dépenses supplémentaires prévues pour le budget initial 2016. »

Démographie:

 Avec quelques 81 000 174 habitants l’Allemagne est loin devant la France (66,03 millions d’habitants) et l’Angleterre (64,1 millions d’habitants) en nombre d’habitants total.

Mais sur la durée c’est autre chose, l’Allemagne avec environ 1,42 enfant par femme (2013), s’approche dangereusement des dernières places, classé 201 sur 225 pays par rapport à son taux de natalité, l’Allemagne est loin derrière la France (2,08 enfants par femme) et L’Angleterre (1,9) (chiffres datant de 2013).

image

courbes des évolutions du taux de natalité, allemand, de l’ex RDA et de l’ex RFA ainsi que de la France

Bonus économique :

Le taux de natalité n’est pas le seul intérêt qu’à l’Allemagne a accueillir des réfugiés, en effet la population active allemande (25-65ans) ne représente que 50% de la population contre 1/3 pour les +de 65 ans, autre problème, dans ce pays où le chômage est a le taux le moins élevé qu’il ait jamais connu (4,7% en 2015) contre 10,2% en France, la difficulté a l’embauche.

46% des employeurs allemands auraient des difficultés a recruter

 L’arrivée d’environ 800 000 migrants semble donc être une très bonne nouvelle pour les employeurs mais aussi pour la consommation en général.

Cependant il semblerait que ce ne soit pas la raison principale qui a poussé Angela Merkel à autorisé cet accueil de  considérable. Seulement les employeurs manqueraient principalement de main d’oeuvre qualifiée, c’est pourquoi Angela Merkel a avancé le possibilité de faire de l’intérim de 4 à 3 mois, des aides à l’emploi et des stages de formation ont également été mis en place.

Politique et opinions :

« 76 % des Allemands jugent qu’il faut accepter sans condition les réfugiés qui viennent d’un pays en guerre »

L’image du jeune enfant de 3 ans, Aylan, mort noyé alors qu’il fuyait avec ses parents la Syrie, a créer de forts mouvements de solidarité envers les migrants. L’opinion publique sur les réfugiés en a été grandement changée, Angela Merkel en a profité pour accueillir des milliers réfugiés, donnant ainsi une leçon au pays européens et redorant également le blason allemand. Cette initiative permet également de faire oublier que l’Allemagne ne prend pas part aux interventions militaires au sol aux côtés des autres pays européens en Syrie.

L’Allemagne est donc la grande gagnante (sur le plan de la communication notamment), et est en position de force pour faire passer ses revendications lors de la réunion avec pour principal sujet celui des migrants le 26 Septembre à Bruxelles.

N’hésitez a laissez un commentaire, et a partagez cet article! Merci